Un peu d'histoire . . .

C’est le printemps, le ciel est pur, le soleil étincelant, la nature exalte son parfum enivrant. C’est l’amour, le renouveau.

 

C’est l’été, de l’aube à la nuit, tout n’est que musique, la Taouna, le ruisseau, les oiseaux, les grillons, la charrue. Toutes ces notes s’incrustent dans nos cœurs. Il faudrait harmoniser toutes ces notes et un homme qui soit à même de le faire. Alfred Buchs, qui avait été directeur des sociétés de Bellegarde et Boltigen, a dit : « Mes chers amis, si vous voulez harmoniser toutes ces notes qui sont dans vos cœurs, et surtout les reproduire avec un instrument, il vous faut fonder une société de musique ».

 

C’est parti !!

 

Au 19ème siècle déjà, Grandvillard avait une société de chant, et une de musique. Une notice, propriété du musée gruérien, nous apprend qu’une société de musique exista de 1850 à 1876.

 

En 1898, Marc Borcard et Marc Currat bataillèrent ferme pour fonder à nouveau une société de musique. Le cœur gros, ils s’inclinèrent devant l’échec.

 

En 1928, Béat Borcard, avec sept de ses amis, reprit l’idée de son père. Le charme de la fête des musiques gruériennes aidant, ils décidèrent de fonder une société de musique sous le nom de « L’Echo du Vanil-Noir » à l’auberge de l’Agneau de Grandvillard. Le 17 juillet de la même année, dix-huit personnes ont ratifié la décision des sept initiatieurs lors d’une assemblée et forme un comité. Et c’est parti, en avant la musique.

 

 

1935 : Bénédiction de la bannière de la fanfare. Le parrain est Marc Raboud et la marraine Bertha Borcard.

 

1937 : Un nouveau directeur est nommé. Il s’agit de Maxime Andrey.

 

1942 : Démission de notre directeur. La direction est reprise par Béat Borcard, membre fondateur.

 

1949 : Achat de nouveaux costumes.

 

1950 : Arrivée d’un nouveau directeur, Monsieur Siméon Jaquet.

 

1956 : Participation à la fête cantonale. La société obtient deux couronnes de laurier avec palme or.

 

1972 : Inauguration des nouveaux costumes.

 

1974 : La société vit des moments difficiles, l’effectif a fortement diminué, au bord de la rupture. Mais Emile Borcard et Paul Mossu vont remettre le bateau à flot après 7 mois de silence.

 

2003 : La société fête son 75ème anniversaire, renouvelle sa bannière et ses costumes. Une nouvelle marraine et un nouveau parrain sont nommé: Madame Jeannette Beaud et Monsieur Michel Borcard.